TIMILIN sur les ondes de France Inter

Le 19 septembre 2019, Françoise Ramel, fondatrice et présidente de TIMILIN, répondait aux questions de Philippe Bertrand dans Carnets de campagne.

https://www.franceinter.fr/emissions/carnets-de-campagne/carnets-de-campagne-19-septembre-2019

Cette courte interview revient sur 10 ans d’expérience d’accueil et d’accompagnement de doctorant.e.s en Centre-Bretagne et sur la philosophie qui anime TIMILIN dans le projet de réhabilitation du site archéologique Motten Morvan, à Saint-Aignan.

Suite à ce passage à l’antenne de France Inter, plus de 40 personnes sont venues à Motten Morvan pour en découvrir l’histoire avec Victorien Leman, docteur en histoire médiévale, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine.

Et, magnifique surprise, les élèves du lycée du Gros Chêne qui ont créé TIMILIN dans le cadre d’un projet pédagogique en 1ère BAC PRO BIT, dont François Guihard, 1er président de l’association, ont repris contact avec leur ancien professeur d’éducation socio-culturelle : Françoise Ramel.

Certains d’entre eux ont organisé dans la foulée un week-end de retrouvailles à Saint-Aignan en octobre pour venir visiter Motten Morvan et prendre des nouvelles des projets actuels conduits par TIMILIN. Voilà un saut dans le temps qui nous ramène 17 ans en arrière. Merci France Inter !

 

 

 

1000 doctorants pour les territoires

L’experience de Timilin avec Bienvenue dans mon labo grandeur nature dispose désormais d’une visibilité nationale grâce au lancement de la plateforme “1000 doctorants pour les territoires”, un dispositif proposé et coordonné par l’HESAM.

Doctorant-es, associations, collectivités, vous apprécierez  ce bel outil pour faire aboutir vos projets de recherche. A découvrir absolument.

https://1000doctorants.hesam.eu/

 

Bienvenue dans mon labo grandeur nature
La motte féodale …

Mais qu’est ce qui peut bien se cacher derrière ce mot énigmatique ? Aujourd’hui, quand on fait référence à un château, on arrive assez vite à se projeter une image, car notre imaginaire nous renvoie aux chevaliers, aux croisades. Il n’en est pas de même pour la motte féodale qui n’a pas autant de succès. Cependant, cela ne veut pas dire pour autant que son histoire est moins riche que les châteaux …

En fait, la motte féodale est l’ancêtre du château-fort, installée vers l’an mil. Deux niveaux sont à distinguer :

– La basse-cour : lieu ou vivait les habitants ainsi que le propriétaire de la motte. Ce dernier était le chevalier ou la petite seigneurie.

– La haute-cour : lieu qui servait de refuge en cas d’attaque. C’était une époque ou il y avait des conflits internes au sein du royaume. L’idée de s’installer sur les hauteurs était alors, de plus en plus prisé.

Des fouilles ont eu lieu en 1902 sur la motte féodale de Saint-Aignan par un jeune vicomte, Aveneau de la Grancière. C’était la même personne qui avait fouillé le village de l’an mil à Melrand. Ce dernier a affirmé avoir trouvé dans ses archives, des vestiges de céramiques, de charbons de bois et de maconneries.

Mis à part ses fouilles, on n’a a ce jour aucune trace de cette motte dans les archives.

Si ce site est le témoignage d’une histoire, pourquoi reste-t’il dans l’oubli ? En vérité, cette motte féodale est tellement inscrit dans le paysage que les habitants ne peuvent pas voir l’intérêt historique.

En effet, ces mottes étaient généralement construit en bois. Or, le bois ne se conserve pas assez bien en Bretagne car les sols sont acides. Même si le donjon de cette motte était en pierre, les vestiges n’ont pas survécu aux assauts du temps. La végétation est si dense sur le site qu’il est assez difficile d’imaginer qu’il s’est passé quelque chose à cet endroit …

Romain

Vous trouverez sur ce site…

Les ressources de l’association Timilin

L’INA met en ligne une archive sur Motten Morvan

L’INA met en ligne une archive sur Motten Morvan

18 juin 2019

C’était il y a dix ans à Motten Morvan. Timilin organisait la toute première visite publique du site archéologique à l’occasion des Journées du patrimoine de Pays et des Moulins. La thématique nationale s’y prêtait bien : « patrimoine en hauteur ».

Une équipe de France 3 Bretagne avait repéré la proposition dans la brochure éditée à l’époque par Patrimoine Environnement Bretagne et s’était invitée à l’improviste.

Depuis juin 2009, des chercheurs et des chercheuses nous ont permis de mieux connaître ce site médiéval et son intérêt spécifique, mais il y a dix ans nous savions très peu de choses sur l’endroit, sinon ce que colportait la mémoire collective sur l’ancienne place forte laissée à l’abandon.

Le site remarquable Motten Morvan est désormais ouvert au public plusieurs fois par an. Des visites et des ateliers y sont organisés, favorisant la rencontre entre les habitants et les jeunes chercheurs qui ont rejoint le projet « Bienvenue dans mon labo grandeur nature ».

Merci à l’INA de nous faire découvrir ces images qui sont des archives intéressantes pour l’association TIMILIN, mais aussi pour le territoire du Centre-Bretagne.

Reportage France 3 Bretagne, juin 2009, Motten Morvan

 

…nos sites archéologiques

…nos sites archéologiques

Vous pouvez faire une visite 3D de nos sites archéologiques

…des évènements

…des évènements

Vous avez accès à notre calendrier complet d’activités

…des résultats de recherche

…des résultats de recherche

Les publications de nos doctorants

…des ressources pédagogiques

…des ressources pédagogiques

Des liens menant vers des ressources pédagogiques dans la thématique de l’archéologie

Les chercheurs

Les chercheurs déjà accueillis par notre association

Victorien Leman
Lucie Jeanneret
Anaïs Belchun
Victorien Leman

Victorien Leman

Originaire de la métropole lilloise, Victorien Leman a suivi des études en histoire et en archéologie médiévales aux universités de Lille et d’Amiens. Aujourd’hui diplômé d’un doctorat en Histoire et Civilisations – spécialité Histoire médiévale, il a été volontaire en Service Civique auprès de l’association Timilin en 2013-2014. À cette occasion, il a découvert le Centre Bretagne, où il était chargé de coordonner et réaliser une exposition multimodale itinérante (Bienvenue dans mon labo Grandeur Nature #1). Depuis la fin de son Service Civique, il n’a plus quitté le territoire et créé son activité en tant qu’historien généalogiste professionnel ; il peut ainsi continuer à s’intéresser au patrimoine centre-breton !

Victorien Leman a fait le choix d’installer son activité libérale non pas à Pontivy, mais à St-Gérand, puis à Rohan, où il profite d’un environnement exceptionnel et d’un tissu local accueillant. A Rohan et partout où il est sollicité, Victorien entend également développer de nouveaux services grâce à l’obtention de l’agrément « organisme de formation ».

En décembre 2018, Victorien était à Motten Morvan avec un groupe de l’Université du Temps libre de Pontivy pour une visite faisant partie d’un programme d’ateliers dédiés à l’habitat rural et aux propriétaires engagés dans la sauvegarde du patrimoine bâti.

Voir le site de Victorien Leman

Entendre Victorien sur les ondes de Radio Bro Gwened

 

Lucie Jeanneret

Lucie Jeanneret

Boursière du Ministère de la Recherche, Lucie Jeanneret a été accueillie et accompagnée par TIMILIN de 2009 à 2015 sur la durée de sa thèse consacrée à l’organisation du pouvoir au Haut-Moyen Âge et aux mottes castrales en Centre-Bretagne. Motten Morvan a été son premier objet d’étude avec un relevé topographique qui a permis par exemple de découvrir que la motte n’était pas ronde, mais carrée.

La thèse de Lucie a servi de fil conducteur à la 1ère expérimentation territoriale “Bienvenue dans mon labo grandeur nature” de 2012 à 2015, avec un grand nombre d’habitants intéressés par cette recherche et les savoirs qu’elle a permis de produire en local sur l’histoire de ce territoire. Cette action d’envergure et pluriannuelle a été retenue et financée dans le cadre de l’appel à projet régional « Eduquer et sensibiliser au patrimoine culturel breton ».

Lucie a soutenu sa thèse à l’Université de Rennes 2 en janvier 2016.  Elle est aujourd’hui fonctionnaire territoriale et responsable dans un grand service d’archéologie en Alsace. Docteure en archéologie médiévale, Lucie Jeanneret est présidente d’honneur de TIMILIN, moudre nos idées ensemble. Elle a conduit son premier chantier de fouilles breton au Château de Camors pendant l’été 2017.

Accéder à la thèse de Lucie Jeanneret

Archives sonores du chantier de fouilles réalisées par TIMILIN

 

 

Anaïs Belchun

Anaïs Belchun

Ancienne élève des Beaux-Arts de Rennes, non boursière, Anaïs Belchun est inscrite en doctorat à l’Université de Toulouse Jean Jaurès. Son travail de recherche-création implique de pouvoir travailler in situ, or elle ne trouvait pas de lieu pour expérimenter ses travaux dans sa région. Grâce à TIMILIN, moudre nos idées ensemble, malgré la longue distance à parcourir des Pyrénées au Centre-Bretagne au rythme des saisons, Anaïs a pu trouver un espace remarquable de 3 hectares sur lequel elle a eu carte blanche pour conduire ses travaux dédiés aux questions du lien entre Ecologie, Paysage et Création artistique.

Anaïs Belchun a été accueillie et accompagnée par l’association de l’été 2016 à l’été 2018. De nombreux élèves de maternelles et primaires ont pu bénéficier de sa présence lors de sorties Land Art à Motten Morvan. Des élèves de 1ère en option audiovisuelle ont réalisé un documentaire avec l’artiste sous la direction de leur professeur, Erwan Cadoret, et de leur documentaliste, Nathalie Danion (lycée Jeanne d’Arc, Pontivy). Un atelier inédit à Motten Morvan, « Chasseurs de paysages », a été mis sur pied avec le service Environnement de Pontivy Communauté permettant d’inclure notre site remarquable au programme d’animation estivale de la collectivité.

Grâce à TIMILIN, les travaux de la doctorante donneront lieu à une exposition à la Galerie municipale de Pontivy Les Bains douches en novembre 2019. Il s’agira de la première exposition d’Anaïs Belchun en tant qu’artiste. Ce projet cohérent avec les actions éducatives innovantes conduites par TIMILIN dans le cadre de « Bienvenue dans mon labo grandeur nature » #2 a été sélectionné en 2018 par l’Université de Toulouse dans le cadre d’un appel à projet « Diffusion des savoirs ».

En mai 2019, Anaïs Belchun organise à Toulouse, du 22 au 24 mai, un colloque qui marquera durablement son travail doctoral.

Découvrir le projet initial d’Anaïs Belchun à Motten Morvan

Présentation du projet de recherche sur les ondes de Radio Bro Gwened

Voir le programme du colloque Approches éco-systémiques et sensibles du paysage : des sciences de la nature aux arts du paysage.

En savoir plus sur l’atelier « Chasseurs de  paysages » d’Anaïs Belchun et Pontivy Communauté

Contactez-nous